Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon Blog

  • : mes paroles en maux
  • mes paroles en maux
  • : Mes poèmes, mes écrits, Mes mots sur mes maux... tout simplement
  • Contact

Moi

  • dine
  • Sensible... un peu trop...
 j'éprouve le besoin de mettre
 des mots sur mes maux...
 
 Tous les mots déposés ici sont de moi, merci de respecter mon travail...
  • Sensible... un peu trop... j'éprouve le besoin de mettre des mots sur mes maux... Tous les mots déposés ici sont de moi, merci de respecter mon travail...

LA VIE



Un petit bateau qui représente beaucoup, mais en priorité :  
LA VIE....
Malgré les orages, les tempêtes, les grosses vagues et les tumultes,
il y a aussi les moments de calme, et il arrive à naviguer paisiblement...


Merci mon autre...



Mon autre blog

 

Cliquez sur l'image
et rendez vous dans
mon autre monde

Pour vous, pour elles...

des liens qui
s'unissent....
et qui se
tissent


cliquez sur les images,
vous vous retrouverez
dans leur monde





Merci à vous les filles
pour votre présence

11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 22:20






(mes poèmes  sont sous copyright)
 

 

 

Poème écrit le 11 mai 2009


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Maïlyse 02/06/2009 21:33

Bonsoir Dine,Il esty vrai que ce méandre est chaque jour plus profond, on descend très vite et tout d'un coup il y fait un noir profond et là si une main ne se tend pas c est la dérive complète... Tu es Dine quelqu un de sensible, à travers tes mots et tes lignes je lis et je te découvre...Merci pour ce partage de mots forts oui très forts...Passe une douce soirée... Bisous et à bientôt

Liza Peninon 23/05/2009 05:59

Dine merci de tout mon coeur d'être venue me voir sur ce blog où presque personne ne vient . J'en suis très touchée ... mais d'abord, bouleversée par ton poème, je suis hyper sensible et je ressens si fort cette douleur en profondeur ... C'est ce qui te fait si bien comprendre la souffrance des autres, tu es un être à part, vraiment . Merci de tout mon coeur pour Didier ... je suis soulagée, oui, mais pas totalement, je pourrais te dire pourquoi en privé si tu veux . Je n'aurai pas le loisir de souffler un peu, mais un immense merci d'avoir pensé à ça, à moi, je me suis éloignée des blogs mais ma vie est vide, je ne peux pas faire grand-chose, ce serait trop long à t'expliquer, mais il y a aussi le fait que je suis vraie, et que pour moi les êtres ne sont pas "virtuels" même si je sais hélas qu'on peut en souffrir aussi ... Je reconnais les sincères, comme toi, je l'ai senti tout de suite . J'aimerais pouvoir te dire que je me remettrai vite, ne serait-ce que pour te remercier pour ta délicatesse, ton altruisme, ta compassion ... mais il y a un mais ... A bientôt si tu le souhaites . Gros bisous .Liza

TendreEsperance 23/05/2009 00:17

Ton poème convient l'état interieur de mon âme, c'est le même mal que j'éprouve.J'aime beaucoup ta façon d'écrire, j'aime beaucoup te lire, merci Dine, prends bien soin de toi, je t'embrasse très fort, gros bisous doux, à bientôt.

Déborah 17/05/2009 23:43

Bonsoir Dine, Ta réflexion fait, me semble t'il, écho aux mots de Sicko... Ayant moi-même connu la dépression je crois que ce sentiment de "vide" est symptômatique hélas du mal qui nous étreint... Sensation de vide d'un côté, sensation d'être rongée intèrieurement par une vile créature se nourrissant de nos angoisses de l'autre. Sentiment paradoxal où les mots ne veulent pas sortir mais où les larmes jaillissent à flot sur nos joues alors même qu'on essayait de se protéger sous un masque impassible d'harmonie. Sensation indescriptible et pourtant réelle. Impression d'être entourée, que les autres sont là (et d'ailleurs ne le disent-ils pas quand cela ne va pas, du moins si on ose en parler ?) mais en même temps sentiment que personne ne nous comprend, qu'on a pas sa place et que le monde entier nous agresse... Alors je te souhaite de sortir de cette maudite maladie, mais je crois que ton regard lucide sur cette souffrance que tu parviens avec justesse à mettre en mots est déja un premier pas. Le fait que tu envisages que cette souffrance s'arrête un jour témoigne de ton espoir, de tes espérances et cela témoigne du fait que tu es déja engagé(e) sur le chemin de la guérison... Si tu as envie d'en parler je suis là. Mes amitiésBonne soirée !Déborah

Charlie 17/05/2009 11:29

Se sentir seule en étant entourée, j'ai connu et je connais parfois encore..Ce poème me touche beaucoup, ne laisse pas les larmes te noyer Dine, rien n'a le droit de t'effacer..Parfois il faut aller chercher la raison profonde et cela est souvent douloureux aussi.Il n'y a pas que cela en toi Dine, tu es une belle personne, je le sais, alors relève la tête et prend un rayon de soleil Niçois et un doux gros bisou.Charlie

La flamme




Cette flamme est
celle de l'espoir.
Faisons en sorte qu'elle
ne s'éteigne pas.




 
Il y a actuellement    personne(s) sur ce blog






ECRITS PROTEGES

  

musique



Mes montages vidéos
pour les visionner n'oubliez
pas de mettre le lecteur
deezer sur pause


Rencontres d'âmes,
rencontres de coeur.

quand le virtuel devient réel
JE VOUS AIME